Anniversaire : 25 ans de la ŠKODA FELICIA

Anniversaire : 25 ans de la ŠKODA FELICIA

  • La ŠKODA FELICIA fut la première ŠKODA développée sous l’égide de Volkswagen en 1994
  • ŠKODA AUTO a assemblé 1 401 500 FELICIA entre 1994 et 2001

La production de la ŠKODA FELICIA a commencé à Mladá Boleslav le 17 octobre 1994 : il y a 25 ans, la succession de la FAVORIT est devenue le premier modèle du constructeur automobile tchèque à être développé sous l'égide du Groupe Volkswagen. La FELICIA a connu un grand succès en sport automobile et a également été très bien accueillie par les clients : en 2001, les usines de Kvasiny, de Vrchlabí et de Mladá Boleslav avaient fabriqué plus de 1,4 million d'unités de cette gamme de modèles, dont les versions hatchback, FELICIA COMBI, PICKUP, VANPLUS et FUN.

 

Un nouveau chapitre de l'histoire de ŠKODA AUTO commençait voici un quart de siècle, avec la ŠKODA FELICIA. Avant de rejoindre le Groupe Volkswagen en 1991, l'entreprise avait modernisé visuellement les FAVORIT, FORMAN et PICK-UP. L'introduction de la FELICIA s'est toutefois révélée être un tournant pour ŠKODA : 1 187 nouveaux composants ont été développés dans le processus techniquement exigeant de réinvention de son prédécesseur. Les versions à hayon, COMBI, PICK-UP, VANPLUS et FUN combinaient des technologies modernes et un design rafraîchissant avec un intérieur spacieux et un rapport prix-performance attrayant.

 

Les trois premiers modèles FELICIA baptisés à l'eau de la Vltava

La production des 50 premiers exemplaires de présérie a commencé le 5 septembre 1994 dans l'usine de Vrchlabí. L'expérience acquise lors de la construction de ces véhicules a permis d'optimiser le processus de fabrication de la FELICIA, qui a débuté à Mladá Boleslav le lundi 17 octobre. Le premier modèle de production sortait de la chaîne à 10 h 20 le même jour. Neuf jours plus tard, le 26 octobre 1994, ŠKODA présentait au public trois nouvelles FELICIA hatchback (elles étaient peintes aux couleurs du drapeau national tchèque). Le maire de Prague de l'époque les a baptisées sur le pont Charles avec l'eau de la Vltava.

 

ŠKODA a longuement songé au nom du modèle : d'une part, il fait référence à la décapotable emblématique de la fin des années 1950 et du début des années 1960 ; d'autre part, il est dérivé du mot latin Felicitas, désignant la chance. Il était donc naturel que ŠKODA AUTO fasse don d'un des premiers véhicules à la famille Ondráček qui venait d'accueillir des quadruplés presque en même temps que le baptême de la FELICIA.

 

Production et assemblage sous des normes de qualité strictes

La version hatchback à cinq portes était plus longue de 40 millimètres et plus large de 15 millimètres que la FAVORIT ; le volume de son coffre a augmenté de 21 litres. La carrosserie bénéficiait d'une rigidité à la torsion nettement plus élevée qui, associée à de nouveaux moyeux de roues, à une géométrie améliorée de l'essieu avant et à une barre stabilisatrice supplémentaire sur les roues arrière, a permis de réduire sensiblement le bruit intérieur et d'améliorer le confort de suspension. À cela s'ajoutait un niveau de sécurité plus élevé, confirmé par un crash test opéré par le TÜV allemand en 1995. La production et l'assemblage du nouveau modèle répondaient également à des normes de qualité rigoureuses, comme en témoigne la certification ISO 9002. La division de production de moteurs de Mladá Boleslav a été la première usine de ŠKODA AUTO à répondre à ces exigences élevées.

 

Le moteur de base de la gamme ŠKODA FELICIA était un moteur essence à quatre cylindres d'une cylindrée de 1 289 cm³, d'une puissance de 40 kW (54 ch) ou 50 kW (68 ch), selon les variantes. Un moteur 1.6 MPI plus puissant développant 55 kW (75 ch) et un moteur diesel de 1,9 litre de 47 kW (64 ch) ont été ajoutés à la gamme en 1995.

 

Les variantes utilitaires poursuivent l’histoire à succès

En 1995, ŠKODA élargissait la famille de modèles avec la FELICIA COMBI, encore plus spacieuse. En août de la même année, la fourgonnette FELICIA VANPLUS et la FELICIA PICKUP commençaient également à sortir de la ligne de production de l'usine de Kvasiny. En outre, environ 4 000 véhicules de loisirs, lancés sous le nom de FELICIA FUN, ont été construits sur la base de la version à plateau. Le modèle se caractérisait par son habitacle polyvalent à 2+2 places ainsi que par sa carrosserie jaune. Les véhicules commerciaux se sont montrés très populaires : entre 1996 et 2000, ŠKODA a produit près de 19 000 unités, qui ont connu un succès en Amérique latine sous le nom de « Volkswagen Caddy ».

 

De nombreux équipements modernes ont été introduits dans la gamme ŠKODA par la FELICIA. C’est le cas de l'ABS, des quatre airbags, de la climatisation, de la direction assistée, des sièges avant chauffants et réglables en hauteur, de garnissages de sièges en cuir de haute qualité et des ordinateurs de bord. Pour commémorer le 100e anniversaire de la fondation de l'entreprise, la marque tchèque a également présenté une édition de luxe, la FELICIA LAURIN & KLEMENT, en 1995. D'autres éditions spéciales attrayantes ont suivi, comme la FELICIA ATLANTA, à l'occasion des Jeux olympiques d'été de 1996. Grâce à leur design saisissant et à leur large gamme d'équipements à un prix abordable, elles ont également été très appréciées.

 

La FELICIA en version Kit Car en Championnat du Monde des Rallyes

La polyvalence de la ŠKODA FELICIA a également été démontrée par ses performances en sport automobile. Entre 1995 et 1997, une version répondant à la catégorie Kit Car s’élançait en Championnat du Monde des Rallyes, réussissant à décrocher la troisième place de la catégorie dès sa première saison. En 1996, les Suédois Stig Blomqvist/Benny Melander prenaient la troisième place du classement général du RAC Rallye d'Angleterre et terminaient premiers dans la catégorie Kit Car de 2,0 litres. En 1997, ŠKODA décrochait la deuxième place de sa catégorie avec la FELICIA au Championnat du Monde. La nouvelle OCTAVIA Kit Car et l'OCTAVIA WRC (World Rally Car) à partir de 1999 poursuivront le succès de la FELICIA Kit Car.

 

En février 1998, ŠKODA lançait le facelift de la FELICIA. La mise à jour du produit comprenait des phares modernisés et remodelés, ainsi qu’une calandre personnalisée. Ce nouveau modèle d'entrée de gamme adoptait le nouveau langage esthétique qui a caractérisé l'OCTAVIA, un modèle plus grand, lancé un peu plus tôt. En juin 2001, la carrière de la ŠKODA FELICIA prenait fin après que 1 401 489 exemplaires du modèle avaient quitté les lignes de production. Son successeur, la FABIA, lancée en 1999, poursuit sur sa lancée.

 

 

 

PRODUCTION DE LA ŠKODA FELICIA

Version

Période

Quantité

ŠKODA FELICIA

1994 – 2001

915 843 véhicules

ŠKODA FELICIA COMBI

1995 – 2001

351 905 véhicules

ŠKODA PICKUP

1995 – 2001

124 565 véhicules

ŠKODA FELICIA FUN/VANPLUS

1996 – 2000

9 176 véhicules

TOTAL

 

1 401 489 véhicules

Note : entre 1996 et 2000, ŠKODA a également assemblé 19 000 FELICIA PICKUP sous la licence « Volkswagen Caddy ».

Contactez-nous
A propos de ŠKODA Import - s.a. D’Ieteren n.v.

Press room SKODA Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée.

Profil du groupe

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes :

 

  • D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.

     

  • Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.

     

  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.

 


Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypoli...



ŠKODA Import - s.a. D’Ieteren n.v.
Industriepark Guldendelle
Arthur De Coninckstraat 3
B-3070 Kortenberg